Ce forum est inspiré de la série Orange is the new black
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Menteur Menteur [Joshua Mackenzie ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Je suis
avatar

Guilty or not ?

Messages : 123
Date d'inscription : 12/12/2014
Age : 32
Localisation : Surement dans mon 'dortoir'
Emploi/loisirs : jouer du poing


MessageSujet: Menteur Menteur [Joshua Mackenzie ]    Dim 14 Déc - 14:59



Joshua Mackenzie.
Celui qui cherche la vengeance devrait creuser deux tombes.
feat. Stephen Amell


Physique & Caractère
Trait de caractère : Rancunier, Séducteur, Parfois agressif, Fêtard, Joueur, Protecteur envers ses proches. Intelligent, Sportif, Courageux, Hardi.

Il aime : le café, jouer du piano avant de ce coucher ou de traiter une affaire. Marcher pied nus sur de la moquette ou dans l'herbe. Fumer, jouer au poker, les femmes, les voitures, lires, le chocolat blanc. Les personnes sincères.

Il déteste : être trahit, perdre le contrôle, les tomates, les meurtriers qui s'en sortent alors que les victimes payent.

Physiquement, c'est un homme vraiment élégant, et il le sait. Charmeur, sociable et charismatique quand il le veut, il sait comment obtenir ce qu'il désire. Financièrement, il ne manque de rien, mais l'argent ne fait pas le bonheur, son histoire en est la preuve.





Histoire

08 Mai 1981

Douleurs abdominales nocturnes, un cri puis plusieurs qui se suivent, voilà que ma mère, Geneviève
Alastair accouche prématurément de moi. Heureusement, les médecins présents nous sauvent tous les deux. Ce qui a déclenché son accouchement, les coups que mon géniteur lui a donnés quelques heures auparavant. Les services sociaux préviennent alors ma mère que si elle ne quitte pas son 'mari' je serai placé dans une famille d'accueil. Elle jure que jamais plus elle ne rentrera chez elle... Elle ment, mais on la laisse partir avec moi dans ses bras.


Été 1982

Je n'ai qu'un an, quand enfin ma mère qui a rencontré un autre homme, plus aimant, plus riche et plus stable se met en ménage avec lui. Elle laisse simplement ses clefs sur la table et part sans laisser d'adresse. Je sens son cœur battre la chamade lorsqu'elle monte dans la voiture jetant un dernier coup d'œil sur la maison dans laquelle elle a subi tant de violence. Je pose ma main sur son visage et comme ne sais pas parler, ne dis rien, mais pense fort que je l'aime.

Quand nous arrivons dans notre nouvelle demeure. J'ai les yeux grands ouverts, je n'ai jamais vu une maison aussi belle. Maman sourit, ça aussi, je ne l'avais jamais vue auparavant. Giles, le nouvel ami de maman sourit également, il me prend dans ses bras, me câline me montre ma chambre et la femme qui va s'occuper de moi, il l'appelle nounou. Je suis petit, mais je comprends que je suis enfin aimé par d'autres personnes que maman. C'est juste le bonheur.


25 Décembre 1992

J'ai maintenant onze ans et je suis un grand garçon comme le disent maman et papa. J'ai aussi depuis une petite sœur, Sarah qui est née le 5 décembre de l'an passé. J'apprends bien à l'école et fais plusieurs activités extrascolaires. J'aime jouer de la musique, piano, guitare et j'apprends le violon. Je fais aussi du judo, de la natation et j'adore ça. Comme tous les petits garçons de mon âge, je suis impatient, car c'est le matin de Noël et je veux aller ouvrir mes cadeaux. Je ne crois plus au père Noël, mais fais semblant parce que des copains m'ont dit que quand leurs parents avaient su qu'ils n'y croyaient plus, ils avaient obtenu moins de cadeaux. Je descends de mon lit et mets mes pantoufles. Alors que je prends les escaliers, j'entends des bruits étranges dans le salon, je me dis que c'est sans doute papa qui met les cadeaux et veut le prendre sur le fait. Quand j'arrive, mes yeux s'écarquillent. Ce n'est pas papa, mais un gros monsieur que je ne penser plus jamais voir de ma vie se dresse devant moi, il a une arme à la main et un regard féroce. Il sent mauvais et me regarde avec fureur. Je hurle alors de toutes mes forces et l'homme s'approche. Je fuis alors dans les escaliers, il me suit, j'ai peur, mon souffle s'accélère et je ne sais pas quoi faire. D'instinct, je cours vers la chambre de mes parents. C'est alors que maman sort et se met devant moi au moment où mon géniteur tire deux coups. Maman s'évanouit devant moi, et Giles sort derrière moi alors que je m'agenouille à côté d'elle en pleure.

Maman lève-toi s'il te plaît, maman ...

Elle me regarde et me dit qu'elle m'aime et de m'enfuir. Mais je ne bouge pas. J'entends les bruits de bagarre à côté de moi, mais ne bouge plus. Je reste là sans rien faire. À côté, les cris du bébé arrivent à mes oreilles. Alors que mon nouveau papa se défend contre celui qui était supposé l'être, j'essuie mes larmes avec ma manche et rampe vers la chambre de Sarah. Je dois la sortir de là, je suis sûr que papa va s'en sortir, il le fait toujours. En arrivant dans la chambre, j'attrape ma petite sœur et la serre tout contre moi. Je tente de la calmer alors que je dois retenir mes larmes. Je me dois de ne pas pleurer et aussi de penser à ce que je dois faire. Je réfléchis à un plan pour quitter la maison, mais n'ai pas le temps de le mettre au point. Un coup de feu retentit et puis d'un coup, c'est le calme plat. Je me laisse glisser le long du mur. Je devrais aller voir, mais j'ai peur de ce que je vais trouver. Qui aura eu gain de cause et surtout qu'est-ce que l'autre nous ferait, à ma sœur et moi si c'était lui qui avait gagné. Je vis la poignée de la porte bouger et je ferme les yeux. Je ne pouvais plus rien faire maintenant. Une main me touche l'épaule, je sursaute et hurle en tenant Sarah fermement. Puis rien. Aucune violence, aucune attaque, j'ouvre les yeux papa, les mains couvertes de sang me regardent les yeux remplis de larmes, il prend Sarah et me dit de le suivre. Les deux corps sont étendus dans le couloir, je ne regarde pas maman, c'est trop dur de le faire. Nous descendons les escaliers et papa appelle la police, dommage ...

Quand ils arrivent sur place, ils constatent les faits et nous prennent Sarah et moi à part, ils nous font examiner par des médecins et très vite m'explique que je vais devoir les suivre et que nous reverrons bientôt notre papa... La madame, elle a menti...

Année 2002

Cela fait 10 ans, 10 ans que ma sœur et moi avons étaient séparés de nos parents. Notre mère nous avait été retirée par la mort et notre père, par la justice. Bien qu'il ait tiré pour nous défendre, il n'en reste pas moins qu'il a commis un crime. Quelle injustice. Voilà ce qui a décidé mon choix pour mon métier d'avenir. Je voulais défendre les gens et faire justice par moi-même quand les forces de l'ordre ne le font pas. Ma petite sœur et moi avons était séparés cette fameuse nuit de décembre. En mai je fête mon 21 éme anniversaire et deviens majeur. J'hérite de tous les biens de mon beau-père et de ma mère ainsi que du droit de prendre en charge ma petite sœur. Je mène une vie assez complexe et ignore si je peux lui faire courir ce risque. Je ne prends pas de décision et j'attends alors d'être sur de moi. Je me lance à fond dans mes études d'avocats et profite des plaisirs de la vie. Je fais la fête et dépense sans compter. Je collectionne les filles, car, ne crois pas en l'amour véritable, ce n'est que des contes de fées qui finissent mal en générale.

Janvier 2014


Avocat étant reconnu comme l'un des meilleurs, je travaille depuis maintenant quelques années pour le plus grand cabinet d'avocats de la ville de Fairfield, chez Brignole Bush and Lewis. Je suis souvent amené à me rendre dans la prison de la ville. Mon passe-temps préféré chercher les clients qui ont fini ici sans devoir y être. J'en ai marre de cette justice mal équilibre qui défend les loosers comme ce fumier qui a assassiné ma mère et qui n'aurait sans doute pas hésité à m'éliminer aussi.


Mars 2014

Sarah a ma porte, les mains tremblantes me poussent pour rentrer. Elle a les cheveux humides, les yeux rouges par les pleurs et les joues colorées de noir et de rose, son maquillage sans doute. Elle a froid et chaud en même, elle a faim et me dit qu'elle est désolé d'être partie sans rien dire. En effet après avoir longuement hésité à la prendre sous mon aile, j'ai attendu qu'elle ait l'âge de choisir pour la faire venir. Alors qu'au départ, cela se passer bien, malgré les longs silences gênants dus aux années passer loin de l'autre, nous nous entendions plutôt bien. Du moins, je le penser. Puis un matin que je rentrais d'une de mes affaires secrètes, j'avais retrouvé sa chambre vide. Maintenant, elle revenait, je ne pouvais pas la mettre dehors, elle était ma petite sœur et elle avait visiblement des problèmes. Il lui fallut plusieurs jours pour se confier à moi. Elle était tombée amoureuse d'un mac, rien que ça et ce fumier, voulaient la faire se prostituer. Drogue, alcool et sexe étaient son quotidien et enfin, elle avait réussi à s'en sortir. Seulement lui, il n'allait pas l'emporter au paradis, je ne lui en touchai pas un mot, mais je me jurais de faire justice.

Décembre 2014

Si un jour, on m'avait dit que je me retrouverais ici, mais en tant que 'criminels' je n'aurais sans doute pas pris la personne au sérieux. Mais je ne regrettais pas mon geste. Ma sœur avait assez souffert et ma famille aussi. Depuis le mois de mars, je m'étais infiltré au sein du groupe de l'enfoiré qui profiter de ma sœur. J'avais fait en sorte qu'il me fasse confiance, qu'il me confie les plus sordides de ses plans et affaires en cours et passer. Et puis un soir de septembre alors que nous nous étions donné rendez-vous dans son club, nous étions alcoolisés et il m'a parlé de cette petite nana qu'il avait entubée. Son récit était clair et il ne m'avait pas fallu longtemps pour comprendre qu'il parlait de Sarah. Alors sans réfléchir, j'avais attrapé mon couteau dans ma veste et la lui planta en plein cœur. Nous étions au fond de la salle et la musique était si forte que personne n'avait entendu son cri que j'avais étouffé rapidement. Je m'étais levé rapidement et avais quitté les lieux, mais rapidement l'alerte avait été donnée. J'avais eu le temps de rentrer à la maison et donner toutes les informations nécessaires à Sarah pour qu'elle s'enfuie loin. J'avais placé pas mal d'argent à droit à gauche et lui confier tout. Heureusement, elle était partie quand la police débarqua et m'arrêta. Comme vous, vous doutez, puisque je suis actuellement placé dans ma nouvelle chambre, mon procès ne s'annonce pas bien, je n'ai fait ça que pour me défendre et la justice.Je ne sais pas qui je vais rencontrer ici, avec qui je vais partager ma cellule, mais je sais que je vais sans doute devoir m'habituer à cette nouvelle vie. Je ne souhaite qu'une chose, que ma sœur soit saine et sauve. 




Qui se cache derrière ?
Prénom/Pseudo : Cécile/Secyloa  
Age : 29'ans
Comment es-tu arrivé ici ? J'ai été tirée par les cheveux et attacher ici  
Un avis sur le forum ? il est CANON  
Un dernier mot ?  Pudddddddiiiinng  ageuh
 
code par slana

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis
avatar

No hope for me

Messages : 128
Date d'inscription : 10/12/2014
Age : 20
Localisation : Cqui a de sûr, c'est que jsuis pas chez Gucci là !
Emploi/loisirs : Cow Girl, mais ça, c'était avant, là, jsuis au cuisine mon pauvre


MessageSujet: Re: Menteur Menteur [Joshua Mackenzie ]    Dim 14 Déc - 20:29



BIENVENUE


Le staff de Orange the New Black est heureux de valider ta fiche de présentation. Tu vas dés à présent rejoindre le groupe du Bloc B

N'oublie pas de lire le réglement  et de le signer. Il faudra aussi recenser ton avatar dans le bottin. Puis nous te conseillons d'ouvrir un sujet dans le point zéro où tu pourras demander des liens ou encore des topics avec les autres membres.

Si tu as la moindre question, n'hésite pas à contacter le staff (ces membres sont affichés sur la Page d'accueil)

Nous te souhaitons un bon jeu sur le forum. !»


code par slana


_________________


« Dis leur que j'ai pas le temps »
A chaque nuit qui nous poursuit l'ombre vient effleurer nos songes et la lutte garde en éveille alors je fonce et mon ciel est ouvert et mes pieds trop enracinés ma route est longue et trop de carrefour me font hésitermon temps imparti, mon esprit glisse ailleursau grés du vent, mes chances en quêtent de récepteurs dans la poussière, un échos et qui pourrait y croire si ce n'est moi à travers mes barreaux ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Menteur Menteur [Joshua Mackenzie ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ministre Bellerive un menteur avéré, crée de faux espoir avec le pétrole
» Préval, un sale menteur
» { Menteur ! - - - PV
» Loin des yeux loin du coeur est un proverbe bien menteur ... [PV Chace]
» Le jeu du menteur. [Pv : Cassidy~]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orange is the new black :: IMMATRICULATION :: Coupable ou non coupable ? :: Présentations validées-